1,5 M $ pour la piste de l’aéroport de St-Méthode

DOLBEAU-MISTASSINI –
Nouveau directeur général de la Régie de l’aéroport Dolbeau-Mistassini/Normandin/Saint-Félicien, Jean-Pierre Parent fait de la rénovation de la piste d’atterrissage sa grande priorité.

Il s’agit d’un projet majeur et qui alimente les conversations depuis plusieurs années, évalué à plus ou moins 1,5 M $. Des demandes de financement ont été logées aux deux paliers de gouvernement. La Régie devrait pour sa part contribuer à environ 25 à 30 % des coûts. L’objectif du directeur général est de pouvoir utiliser la piste restaurée dès 2015.

La piste devra être réasphaltée pour une meilleure sécurité et plus de confort lors des décollages et surtout lors des atterrissages.

Pour le moment, seul l’avion-ambulance de type Dash 8 peut atterrir à l’aéroport situé à Saint-Méthode. Après la restauration de la piste, un deuxième type d’avion-ambulance pourra enfin se poser dans le Haut du Lac-Saint-Jean pour le transfert et le soin de malades.

Actuellement, une vingtaine de transports par avion-ambulance sont enregistrés chaque année à l’aéroport de Saint-Méthode. Avec une nouvelle piste, ce nombre pourrait augmenter de même que les vols pour les avions privés.

Oubliez un transporteur

Autre priorité, mais dès cette année, consiste en la mise à jour des réservoirs qui seront remplacés. La Régie veut aussi construire de nouveaux hangars pour abriter les avions privés et assurer une maintenance.

Jean-Pierre Parent rappelle la chance pour le milieu d’avoir une telle infrastructure aérienne pour le développement économique. Plusieurs avions privés utilisent cet aéroport, sans oublier le rôle important que joue L’Aéroclub La Friche depuis des décennies.

« Nous sommes la porte d’entrée du Nord et à la forêt. C’est bon pour l’activité économique », rappelle-t-il.

En poste depuis le 23 janvier dernier, Parent dit avoir avec ses partenaires des idées de projets pour l’avenir, projets qu’il préfère garder secrets pour le moment.

Il faut cependant oublier la venue d’un transporteur aérien, à court et moyen termes du moins, selon Parent Il rappelle que le contexte n’est vraiment pas bon quand on voit les difficultés dans d’autres aéroports qui pourtant comptent sur un plus large bassin de population.

Source : Le Point du Lac Saint-Jean

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *